Blog

Covid-19

Nathalie LanziChers lecteurs, chères lectrices

Comme beaucoup d'entres vous je suis confinée depuis une semaine conformément aux consignes du gouvernement et de nos médecins qui, dans nos hôpitaux, tentent d'endiguer ce terrible virus.

La consigne est claire : PROTEGEONS NOUS ET SURTOUT PROTEGEONS NOS AMIS, NOS PROCHES. C'est de les aimer que de les protéger.

Pensons à tous les citoyens qui sont en première ligne pour nous sauver, que ce soit les employé-es des grandes surfaces, la police nationale, le personnel de la poste, les enseignant-es et le personnel des établissements scolaires, et évidemment les soignants.

Ils travaillent dans des conditions précaires : sans masques, sans gants, avec des pénuries de gel hydroalcoolique. Cela résulte des politiques d'économie menées depuis plusieurs années par Bercy. Depuis un an, les urgences sont en grève pour dénoncer leurs conditions de travail, pour améliorer les conditions de soin mais aussi pour leurs retraites.

Quand notre société reconnaitra-t-elle que sauver des vies, soigner, accompagner a plus de valeur que des cotations en bourses et le salaire de traders ? Pourrons-nous tirer les leçons de cette pandémie à notre échelle ? dans nos vies ?

Quand on casse notre service public, nous arrivons à des situations catastrophes comme aujourd'hui en France et en Europe. Nous devons nous unir pour soutenir également nos commerçants de proximité, nos agriculteurs qui vont payer le prix fort de cette pandémie.

Et je n'oublie pas le monde de la culture, nos sportifs qui ont dû interrompre spectacles, tournées, manifestations ou préparation aux JO.

Sachons rester uni-es, sachons respecter ce confinement demandé.

Espérons que cette pandémie nous fera prendre conscience de certaines valeurs oubliées au profit d'une mondialisation effrénée.

L'ACTION DE LA REGION NOUVELLE AQUITAINE

Pour aider au mieux ses entreprises, ses partenaires, le monde de la culture, le monde associatif, la Région a créé un fond de soutien de 50 millions qui permettra d'aider les trésoreries, d'aider les entreprises de transport et les agriculteurs également impactés par cette crise ; la main d'œuvre manque cruellement mais il faut que les petits producteurs soient aidés et non exploités par les centrales d'achat des grands groupes quant à l'achat de leurs produits.

Des aides sont apportées également aux entreprises qui peuvent apporter leurs savoir-faire pour la fabrication de masques et de produits.

Un numéro pour vous aider et vous accompagner : 05 57 57 55 88

SOYEZ PRUDENTS