Blog

Le chateau de Oiron

Nathalie LanziElevé au XVI et XVIIe siècles, pour les parties encore visibles, le château d’Oiron fût dès son origine voué à l’art et à la culture.Nathalie Lanzi

Attaché pendant près de deux siècles à la famille Gouffier, c’est un de ses plus fameux représentants, Claude, Grand Ecuyer de François 1er et d’Henri II, qui y fit réaliser la galerie peinte, exemple exceptionnel du style de l’Ecole de Fontainebleau.  Humaniste, grand connaisseur de l’art de son temps, Claude Gouffier abritait également dans sa collection des tableaux aussi importants que le St Jean Baptiste de Raphaël ou le portrait du roi Jean le Bon, tous deux aujourd’hui conservés au Louvre.

Autre personnalité marquante ayant occupé le château, Madame de Montespan qui l’acheta en 1700, au nom de son fils le duc d’Antin, pour y passer quelques-unes de ses dernières années loin de la Cour.

Nathalie LanziAprès un lent abandon - les propriétaires se succédant du XVIIIe au XXe siècle n’ayant pas le même intérêt pour le domaine ou tout simplement ne pouvant  l’entretenir- le château devint propriété de l’Etat en 1943. Mais, c’est en 1993 que le monument renoue véritablement avec sa grandeur passée grâce à la collection Curios & Mirabilia qui n’est autre qu’un cabinet de curiosité conçu, pour Oiron, par des artistes contemporains, dans l’esprit des collections sensibles et étonnantes des érudits du XVIe siècle.

Cette fusion du passé et du présent permet de rencontrer dans un même lieu des  témoignages  des évolutions artistiques et esthétiques au cours des siècles et, tout en pénétrant dans l’univers onirique des artistes, de découvrir, voire ressentir, une proximité souvent inattendue entre les imaginaires.