Blog

Préfecture, conseil régional et région académique en Nouvelle-Aquitaine lancent officiellement la première Conférence territoriale de la jeunesse, ce lundi 13 novembre 2017 à Bordeaux. Cette "instance de dialogue et de co-construction", composée pour un tiers de jeunes et qui fonctionnera autour d'une assemblée plénière, d'un comité de pilotage et de commissions thématiques, a pour vocation de "formuler des avis et de construire collectivement des propositions afin de guider les décideurs", résument les trois partenaires dont l'initiative s'inscrit dans la loi du 27 janvier 2017 relative à l'Égalité et à la Citoyenneté. Celle-ci prévoit en effet que "les politiques publiques en faveur de la jeunesse menées par l'État, les régions, les départements, les communes et les collectivités territoriales à statut particulier font l'objet d'un processus annuel de dialogue structuré entre les jeunes, les représentants de la société civile et les pouvoirs publics". L'originalité du dispositif ? "La loi crée l'obligation de dialoguer avec les jeunes mais il ne s'agit pas ici d'une énième assise ou d'un temps de concertation ponctuel", précise à ToutEduc Nathalie Lanzi, vice-présidente du conseil régional déléguée à la jeunesse, "mais d'un espace qui a pour vocation de travailler régulièrement et d'accompagner de manière pérenne les institutions, notamment la Région durant tout son mandat, Région qui pourra orienter sa politique, faire de réglementations d'intervention, etc., en se nourrissant des travaux menés par les membres de la conférence".

Un format que la Région teste déjà, au sein d'une Conférence territoriale du sport et d'une Conférence territoriale de la culture, mises en place respectivement fin 2016 et au printemps 2017. Les 120 membres de cette Conférence territoriale de la jeunesse, répartis en trois collèges de tailles identiques, travailleront en 2017-2018 sur 6 thématiques, choisies par les jeunes et validées par le comité de pilotage réuni le 22 septembre dernier : l'information jeunesse, l'engagement, la mobilité internationale et infra régionale, l'accès au logement, l'épanouissement et le bien-être, l'orientation et la mise en cohérence des acteurs en charge de ce domaine. Les commissions thématiques en charge de travailler sur ces questions se réuniront au moins 3 fois d'ici novembre 2018 et la Conférence organisera un renouvellement de ses membres "afin d'ouvrir le débat", précise encore la vice-présidente.

Centrer les travaux autour des thèmes qui intéressent les jeunes : mobilité, logement, emploi

L'initiative a été motivée par les résultats d'une enquête qui avait été commanditée par l'ancienne mandature régionale, dont les résultats ont été présentés "en interne" en mars 2016. Celle-ci montrait d'une part les "grandes inquiétudes des jeunes", résume Nathalie Lanzi : "pour les 15-20 ans, elles portaient surtout sur le logement et la mobilité, pour les 20-30 ans, sur le logement et l'emploi". Deuxième "constat", "les jeunes ne se retrouvaient pas dans cette politique", poursuit l'élue. "Il nous a semblé nécessaire de réfléchir à la façon dont nous pouvions être plus lisible et plus visible, à la façon dont nous pouvions communiquer, élaborer des règlements d'intervention afin que cela concerne tous les jeunes, dans les 12 départements, et pas seulement ceux de la métropole bordelaise, notamment pour les actions culturelles, associatives, sportives. Même si la région n'est pas la plus jeune de France, nous avons voulu faire de la jeunesse une priorité."

La Conférence territoriale de la jeunesse, en installant une démarche participative avec les premiers concernés, constitue, selon la vice-présidente, la deuxième étape de la politique initiée en ce sens par la collectivité issue de la fusion des régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes en 2015. Celle-ci avait, dans un premier temps, réduit le nombre de dispositifs en direction de la jeunesse, "de plus de 70 à une cinquantaine", précise Nathalie Lanzi, "en fusionnant ceux qui avaient des points communs, en supprimant ceux qui avaient peu de bénéficiaires ou qui n'avaient pas de sens au regard des résultats de l'enquête" et les avaient étendus à tous les départements des trois anciennes régions.

Réunions aussi le dimanche pour s'adapter aux contraintes des jeunes

Le comité de pilotage a été mis en place fin 2016 et associait déjà des jeunes. Trois collèges de 40 membres chacun ont été composés pour former l'assemblée : un collège de jeunes, provenant du CAVL (Conseil académique de la vie lycéenne), de la FMDL (Fédération des maisons des lycéens), en service civique, en activité... ; un collège composé des institutionnels et de leurs structures représentatives de la jeunesse comme le CRIJ (Centre régional information jeunesse), les CIO (Centres d'information et d'orientation), la MLDS (Mission de lutte contre le décrochage scolaire) ; un collège composé des mouvements de jeunesse et d'éducation populaire et des acteurs économiques et sociaux avec, entre autres, le CRAJEP (Comité régional des associations de jeunesse et d'éducation populaire), la Fondation Macif, le planning familial, la fédération des centres sociaux et socioculturels, les maisons familiales et rurales, des structures sportives, l'ADAPEI (Association départementale d'amis et de parents de personnes handicapées mentales)... "Le plus complexe était de trouver les personnes et les structures les plus représentatives, y compris des 12 départements, complexité qui explique certainement que les autres régions ne se soient pas encore lancées dans la constitution de cet espace d'échange", précise encore Nathalie Lanzi.

Les commissions thématiques se réuniront régulièrement dans des lieux mis à disposition par chacun des trois partenaires, "y compris le dimanche pour s'adapter aux contraintes des jeunes", souligne de son côté Éric Mortelette, le chef du service académique d'information et d'orientation du rectorat de l'académie de Bordeaux. La Région a par ailleurs adopté un budget de 10 000 euros en assemblée plénière, le 23 octobre dernier, pour soutenir le fonctionnement et notamment prendre en charge les frais de déplacement, l'État mettant à disposition "plutôt des moyens techniques", précise encore la vice-présidente déléguée à la jeunesse.

La Conférence pourra nourrir, au-delà de la politique jeunesse de la région, des réflexions ou des actions menées également par l'Éducation nationale, par exemple en matière d'éducation artistique et culturelle, d'orientation, de mobilité sur le territoire - pour que cela ne soit "pas une punition d'aller dans un centre de formation un peu éloigné" - mais aussi à l'international...

Nathalie Lanzi

  • St-Loup : 26 septembre 2017 à 19h - Salle des fêtes, Place du Parquet (derrière la mairie)
  • Argentonnay : 2 octobre 2017 à 19h - Salle des fêtes de Boësse, ru de la Liberté
  • Ardin : 4 octobre 2017 à 19h - Salle du Chaillot, rue de Vrigne aux Bois
  • Coulon : 6 octobre 2017 à 19h - Salle des fêtes, rue Gabriel Auchier
  • Brioux : 20 octobre 2017 à 19h - Salle de la Boutonnière, Place du Champ de Foire

Fête du Pain NiortCette année encore, l'association Le Chaleuil dau Pays Niortais organise sa traditionnelle Fête du Pain à la Ferme Cmmunale de Chey à Niort.

Cette manifesttion aura lieu le dimanche 10 Septembre de 10h à 19h.

De nombreux artisans et producteurs sernt présent pour vus faire vivre une belle journée avec des expositions, du folklore avec le grupe du Chaleuil mais égalementle grupe de danse des Portuguais de Niort.

Nathalie LanziMercredi 8, mercredi 15 et vendredi 17 Novembre, nous avons avec les services de la région, présenté le règlement d'intervention de la Région. Il s'agit en effet d'expliquer les conditions réglementaires pour obtenir des aides, des soutiens et des accompagnements aux clubs, comités et ligues.

Plus de 100 personnes à Poitiers, Bordeaux et Limoges pour échanger sur nos dispositifs. Des questions sur l'emploi, les subventions, l'avenir de nos clubs.

Par ailleurs Naima Charai et Genevieve Barat présentaient, elles aussi, leurs règlements d'intervention .

Nathalie LanziPour faciliter la découverte culturelle de villes et de sites patrimoniaux, la Région a développé un guide multimédia qui vous accompagne en visite. Facile d’accès, cette application mobile gratuite, capable d’intéresser enfants comme adultes par une approche vivante et attrayante, est utilisable hors connexion. Elle vous oriente et attire votre attention sur des éléments à ne pas manquer. Chaque étape est l’occasion de découvrir un édifice remarquable, un pan de l’histoire, une œuvre d’art ou encore un savoir-faire local grâce à des vidéos, enrichies de vues aériennes, d’images d’archives et de restitutions en images de synthèse (châteaux de Pompadour, de Ségur et des Cars), mais aussi des commentaires audio accompagnés de diaporamas, ainsi que des quizz.

Créée en Limousin en 2013 et enrichie chaque année de nouvelles destinations, l’application s’étendra en 2018 au périmètre de la Région Nouvelle-Aquitaine pour proposer progressivement des parcours sur l’ensemble du territoire.

L’ensemble des parcours et de leurs médias est consultable sur le site internet www.videoguidelimousin.fr et sur l’application à télécharger sur Google Play ou App Store http://apps.camineo.com/limousin/main.html

Vidéoguide propose actuellement 12 destinations :

  • Collonges-la-Rouge (Corrèze)
  • Limoges (Haute-Vienne)
  • Aubusson (Creuse)
  • Pompadour (Corrèze)
  • L’île de Vassivière (Haute-Vienne / Creuse)
  • Ségur-le-Château (Nord-Ouest Corrèze)
  • Crozant (Creuse)
  • Beaulieu-sur-Dordogne (Corrèze)
  • Allassac / Voutezac/ Saint-Viance (Corrèze)
  • Les Cars (Haute-Vienne)
  • Bénévent l’Abbaye (Creuse)
  • Le Dorat (Haute-Vienne)

Outre cette application, les services du patrimoine culturel et de l’Inventaire de la Région mettent également à disposition du public d’autres moyens de découvrir le patrimoine de Nouvelle-Aquitaine à travers des web documentaires, des dossiers numériques, des cartes et des images interactives, à retrouver sur 3 sites internet : https://inventaire.poitou-charentes.fr, http://inventaire.aquitaine.frhttp://inventaire.limousin.fr

Murs, limites et frontières : les vendanges de Malagar du 7 au 9 Septembre 2017

Nathalie LanziTrois jours pour interroger les notions de limites, murs et frontières : films, débats et conférences avec des invités de haute volée pour cette rentrée au Centre François Mauriac de Malagar. De belles vendanges en perspective !

Les vendanges de l'esprit

Les vendanges de Malagar sont nées en 1999 d’une idée de l’écrivain-journaliste-historien Jean Lacouture et d’Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine. Depuis, chaque annéele centre François Mauriac de Malagar organise une rencontre autour d’un thème à l’occasion des vendanges des 25 hectares du domaine. Malagar est à la croisée de trois appellations de Bordeaux. Les rencontres poursuivent cette idée de croisement en mêlant et confrontant les réflexions de journalistes, historiens, écrivains ou politiques. Vendanges des vignes et vendanges de l’esprit !

Les frontières omniprésentes

Cette année, c’est la nouvelle actualité de la frontière qui intéressera les débats. « Paradoxalement, alors que notre monde est de plus en plus décloisonné, » explique les programmateurs, « cette notion de frontière, qu'elle soit matérielle ou symbolique, nationale, sociale, culturelle ou plus intime, s'impose aujourd'hui à nous avec une acuité renouvelée. »

Que devons-nous aux murs ? Que voulons-nous des murs ? Que disent-ils de nous ? Les éclairages et réflexions se succèderont durant les trois jours de l’événement. De la géopolitique passée à l’actualité internationale, de la culture à la création artistique.

Avec la participation de Lucas Belvaux, Benjamin Boudou, Michel Foucher, Étienne François, Philippe Loupès, Anne-Sophie Novel, Plantu, Charles Robinson, Emmanuelle Tisserant-Perez, Jean Touzot, Olivier Weber et Zahia Ziouani.

Consultez le programme complet en cliquant ici.

Nathalie LanziLe jeudi 16 novembre, j'ai eu la chance de rencontrer Marc Minkowski, directeur général de l'opèra de Bordeaux et son équipe pour échanger sur les projets que nous pourrions développer avec l'opéra en Nouvelle Aquitaine.

Jeunesse, éducation artistique, musique baroque et pas que ... formation au regard des métiers qui sont au cœur de l opéra ...

De belles perspectives ....Nathalie Lanzi

Le Nouveau Festival – saison 2 :

Nathalie LanziLes inscriptions sont ouvertes !!! Fort du succès de sa première édition, qui a rassemblé au printemps 2017 plus de 3.000 lycéens et apprentis1 autour de 265 projets artistiques, culturels ou scientifiques, la Région Nouvelle-Aquitaine prépare la 2ème édition du « Nouveau Festival » !

Pas de temps à perdre : les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes ! Les lycéens et apprentis de toute la région ont ainsi jusqu’au 15 novembre 2017 pour déposer leur candidature sur le site le-nouveau-festival.fr.

Dédiée aux lycéens et apprentis, cette deuxième saison sera déployée sur 4 journées, réparties sur l’ensemble du territoire de Nouvelle Aquitaine, dont la dernière dite « phare » clôturera l’événement avec un socle commun de domaines :

  • Théâtre
  • Musique
  • Danse
  • Arts plastiques et visuels
  • Exposition photos
  • Défilés de mode
  • Multimédia
  • Bénévolat

La journée dite « phare » accueillera quant à elle des projets des thématiques du socle commun mais aussi des sciences, de l’audiovisuel et de la vidéo, du slam, un tournoi de matchs d’improvisation et l’orchestre européen et néo-aquitain.
Les 4 dates retenues sont les suivantes :

  • Jeudi 5 avril 2018 au Pôle culturel du Marsan à Saint-Pierre-du-Mont (40)
  • Jeudi 26 avril 2018 à L’Acclameur à Niort (79)
  • Jeudi 3 mai 2018 à l’Espace Georges Brassens à Feytiat (87)
  • Jeudi 17 mai 2018 au Rocher de Palmer à Cenon (33) pour la journée « phare ».

Nathalie LanziA l'occasion de la rentrée scolaire, Nathalie Lanzi, vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine en charge de la jeunesse, du sport, de la culture et du patrimoine, et Pascal Duforestel, conseiller régional en charge de l’ESS, visiteront plusieurs lycées de Niort.

Voici le programme :

  • Dimanche 3 septembre, à 19h30 : Lycée Venise Verte (71 rue Laurent Bonnevay)
  • Lundi 4 septembre, à 17h30 : Lycée Thomas Jean Main (39 rue du Coteau Saint-Hubert)

  • Jeudi 7 septembre :
    - à 18h : Lycée Gaston Barré (rue Jean Perrin)
    - à 19h : Lycée Paul Guérin (19 rue des Fiefs)

Nus accueillerons notamment en internat les élèves de terminales, en présence de leurs parents et des équipes pédagogiques du lycée.

J apprends ce jour la disparition d'Eric Gautier, ancien président du Conseil Départemental.

Homme de lettres, jouant avec les mots, avec une liberté d'expression qui lui était propre, avec une totale liberté .

Il aimait écrire, s'associer aux photographes, il aimait l'Amérique latine et le Chili...

Mais surtout on lui doit une véritable politique culturelle pour son département : il avait une vraie vision de la Culture pour les territoires.

Adieu l'artiste, le troubadour des Deux Sèvres ..

Remise des prix au festival de la fiction de La Rochelle, qui met à l'honneur la région Aquitaine avec le prix de la meilleure fiction pour " la Consolation" d'après le livre de Flavie Flament et "ramdam" par Zangro, réalisateur bordelais qui a déjà eu le César du court métrage pour Maman.

Une belle soirée animée par Virginie Hocq qui a su détendre l'atmosphère.

Grand moment d'émotion lorsque Maria Dal Zotto a obtenu le prix du jeune espoir féminin du téléfilm "mention particulière ". Jeune trisomique qui a su témoigner de son émotion lors de la remise de son prix.

Enfin prix de La Region et Sud Ouest "prêtes a tout ", l'histoire de deux mères confrontées aux mêmes défis : sauver leurs fils.

Beau palmarès et nous attendons avec impatience ces fictions sur nos chaînes TV.

 

La Région favorise l'hébergement des jeunes chez l’habitant

Nathalie LanziLe dispositif « Un, deux, toit » permet à des jeunes en recherche d’un hébergement temporaire de rentrer en relation avec des propriétaires souhaitant proposer une chambre inutilisée. Un dispositif encadré qui rassure les deux parties et favorise l’accès au logement des étudiants et apprentis.

Les jeunes en formation peuvent désormais bénéficier du dispositif « Un, deux, toit » sur l’ensemble du territoire de la Nouvelle-Aquitaine. Lancé en 2010 par l’ex-Région Aquitaine, il a déjà permis à 550 binômes jeune-propriétaire de se rencontrer. L’idée : mettre en relation les jeunes en demande d’un hébergement à la nuit, à la semaine ou au mois et des propriétaires qui veulent louer temporairement une chambre inutilisée.

Le dispositif s’adresse aux jeunes de 15 à 30 ans en formation sanitaire et sociale, en apprentissage ou entrant dans la vie active, et qui rencontrent des difficultés pour se loger, à moindre coût, tant sur leur lieu de formation que lors de périodes en entreprise.
Pour faciliter cette recherche, un opérateur collecte les offres disponibles chez l’habitant et informe les jeunes en demande. Ensuite, il assiste les deux parties et les informe notamment sur les droits et devoirs de chacun. Un point essentiel comme en témoigne cette propriétaire de Saint-Médard en Jalles : « De mon côté, cela permet de bien cadrer la prestation. Et pour l’étudiant, de savoir ce qu’il doit respecter. » 
La recherche d’un hébergement étant l’un des premiers freins à l’accès à une formation, le dispositif sécurise le parcours de formation et facilite ainsi l’accès à une formation choisie.

Ayant aussi une vocation sociale, l’opération « Un, deux, toit » encadre les loyers : de 8 à 15 € la nuitée, et de 145 à 250 € par mois (jusqu’à 300 € au mois en territoire tendus).
Pour découvrir et bénéficier du dispositif, rendez-vous sur operationundeuxtoit.fr

Retour sur une séance plénière très dense .

Après avoir débattu des orientations budgétaires, des stratégies aéroportuaires un des dossiers portait sur une communication relative à l’égalité femme-homme.

Ensuite j'ai présenté le plan en faveur du sport féminin.

Si la place des femmes a évolué ces dernières années, si tout semble être mis en place en faveur de l'égalité dans tous les domaines, nous devons faire avancer certains secteurs comme le sport, et ce, à tous les niveaux .

En Nouvelle Aquitaine on note :

  • 257 540 licenciées en disciplines olympiques soit 31%
  • 70775 licenciées en disciplines non olympiques soit 46,40%
  • 245 128 licenciées en fédérations multisports soit 54,30%

Au total 573 443 licenciées en Nouvelle Aquitaine soit 38,15% alors que le pays est à 36,15%.

4 axes à privilégier :

  1. développer la culture de la pratique physique et sportive chez le public féminin.
  2. favoriser la communication et la médiatisation des pratiques sportives féminines en Nouvelle Aquitaine grâce aux accords télévisuels votés à la plénière de lundi justement, France 3 proposant des portraits de sportives.
  3. accompagner la féminisation des instances dirigeantes fédérales déconcentrées et de l'encadrement technique.
  4. promouvoir l'accès des sportives aux emplois d encadrement technique.

Nous espérons que ce plan, soutenu par la commission de la conférence territoriale du sport pourra insuffler une réelle dynamique autour du sport féminin ,pour toutes les femmes.

Il s’agit d encourager la pratique pour tous les sports, pour toutes les femmes y compris celles qui travaillent dans les TPE/PME, c est l'objet d une prochaine séance de travail avec le CROS.

Nathalie LanziNathalie Lanzi41 édition du Decastar à Talence, depuis toutes ces années c'est le rendez-vous incontournable des plus grands champions et championnes d'heptathlon.

Courir, sauter, lancer, pendant 2 jours et malgré la pluie, les athlètes de sont affrontés pour le bonheur de tous et toutes d'autant que cette année Kevin Meyer jouait les stars'.

Épuisé depuis les championnats du monde, il a accepté de soutenir ses collègues de meeting pour ces 2 jours.

Un plateau de grande qualité mais qui ne pourrait se produire sans les bénévoles, plus de 100, qui se dévouent pour le bien être des sportifs .en plus cette année la pluie étant de la partie, il a fallu nettoyer, essuyer, préparer le stade pour éviter les blessures .

Nathalie LanziLa Region Nouvelle Aquitaine a invité plus de 200 élèves adhérents à l UNSS ...

Bravo à Anouk Vetter et à Damian Warner pour leurs belles victoires .

A l'année prochaine

 

La 10ème édition du Festival Francophone d'Angouleme a été un véritable succès. La cérémonie d'ouverture avec la présidence du jury en la personne de John Malkovitch, et un jury composé entre autre de Raphaël, Laura Smet, Claire Chazal pour honorer également l'invité d honneur : La Côté d Ivoire.

Le 19 octobre dernier, le Président Alain Rousset et Matthias Fekl délégué à l'attractivité ont présenté la grande campagne de promotion à la maison Nouvelle Aquitaine de Paris.

Comment assurer la promotion de notre belle région que par des visuels décrivant une région des starts où il fait bon vivre, où emploi rime avec un cadre de vie agréable, où le bleu, le vert et l'ocre se conjuguent sur l'ensemble de cette région ..
Sans oublier l’offre culturelle et sportive pour tous les âges ...
En somme, venez travailler, vivre, en vacances en Nouvelle Aquitaine !
Nathalie Lanzi Nathalie Lanzi
Nathalie Lanzi
Nathalie Lanzi
Nathalie Lanzi
Nathalie Lanzi
Nathalie Lanzi

Nathalie-LanziA l'occasion du tournoi de tennis ENGIE Open de Biarritz, qui se déroule du 10 au 17 septembre, la région Nouvelle-Aquitaine a invité 5 sportives membres de la Team Nouvelle-Aquitaine à venir découvrir cet événement et  partager leurs expériences respectives auprès du grand public :

  • Céline DUMERC - ex capitaine de l'équipe de France de basketball, vice championne olympique aux Jeux Olympiques de Londres en 2012
  • Justine DUPONT - Vice championne du monde de Stand up padlle, surfeuse professionnelle, spécialiste des vagues extrêmes 
  • Shany BRU - Championne de France de skate 
  • Maroussia PARE - Championne de France Elite d'Athlétisme sur 200 mètres 
  • Perle BOUGE - Double médaillé paralympique en aviron handisport

 

Nathalie LanziAu programme de cette journée une séance de dédicaces avec des écoliers, des interviews avec les journalistes locaux ainsi qu'un temps d'échanges avec des jeunes sportifs . L'occasion pour elles de partager leurs quotidiens, leurs conditions d'entraînement, leurs gestions des grands événements sportifs etc. Une journée conviviale et appréciée par les 5 sportives qui devra être reconduite sur les futures grandes manifestations sportives régionales.

Merci à Samy SCHKIRI pour les photos.

Mardi 22 août, départ du tour cycliste Poitou Charentes de Bocapole à Bressuire. 

Grand moment convivial et départ Poitiers-Saintes ! Victoire au sprint d'un italien !

Alain Rousset : Aidez-nous à recruter plutôt qu'à licencier !

Article paru dans le monde du mardi 24 octobre 2017.

Nathalie Lanzi

Pour la 34e édition des Journées européennes du patrimoine, la Région vous donne accès à des sites exceptionnels et ouvre les portes de nombreux lycées.  Elle s’associe ainsi au thème des journées 2017 : « jeunesse et patrimoine ». Un rendez-vous à ne pas manquer !

depuis de nombreuses années l'ex Région Limousin a réalisé un videoguide : en telechargeant de chez vous www.videoguidelimousin.fr vous pouvez ainsi préparer votre visite ! Plus besoin d'avoir du réseau sur le site même ! une application interactive, moderne, pédagogique vous permet de decouvrir

Aubusson, Beaulieu sur Dordogne, Benevent l'Abbaye, l'ile de vassivière , les Cars, Limoges, pays d'art Vezère Ardoise, la vallèe des peintres , Collonges la Rouge, et dès samedi Segur le chateau et Le  Dorat!!!

des projets de videoguide pour les ex regions Aquitaine et Poitou Charentes sont projet et vraiment c'est un outil formidable pour découvrir le  patrimoine , apprecier la gastronomie locale et pourquoi pas envisager un séjour dans ces lieux magiques!

La carte des sites à découvrir pour ces journées du patrimoine

Nathalie Lanzi

Des sites inédits

Forte d'un patrimoine exceptionnel, la Région s’associe cette année au journée du patrimoine de façon spectaculaire. Elle vous propose de découvrir 27 sites sur les 12 départements de son territoire : Châteaux et manoirs, églises, bâtiments industriels ou sites bénéficiant d'un nouveau parcours Vidéoguide.

Les lycées

Pour la seconde année consécutive, vous pourrez visiter plus de trente lycées sur l'ensemble de la région. Tous font l’objet d’un programme d’étude de la part des services du patrimoine et de l'inventaire pour mieux comprendre leur histoire et leur architecture.

Deux sites propriétés de la Région

Vous pourrez également visiter deux sites propriétés de la Région :

  • Le futur bâtiment du FRAC-Artothèque à Limoges
    (ouverture en 2019) est une ancienne imprimerie modèle, construite en 1893. Ce bâtiment est un témoin de l'architecture industrielle, mais aussi de la vie politique et sociale de Limoges.Samedi 16 septembre. Exposition sur l'histoire du bâtiment « De l'imprimerie Plainemaison au FRAC-Artothèque » et  visites guidées à 10h30, 11h30, 14h30, 15h30. RV 17 bis rue Charles-Michels à Limoges. 
  • Le Jardin de Gabriel à Nantillé
    est créé, entre 1969 et 1989, par le menuisier-ébéniste Gabriel Albert qui réalise son rêve en modelant des statues de taille humaine en ciment dans son petit jardin. Avec ses 420 statues ou bustes, ce jardin ne cesse de susciter la curiosité des passants et des spécialistes de l'art brut. Dimanche 17 septembre, visites guidées, du jardin, de la maison et de l’atelier.

L'Hôtel de Région à Bordeaux

Entrez dans les coulisses du fonctionnement du conseil régional en visitant la salle des assemblées, les bureaux du président, du directeur de cabinet et du directeur général des services.

Pour mieux comprendre l'histoire du vaste territoire que forme aujourd'hui la Nouvelle-Aquitaine, l'exposition "Les lieux de pouvoir de l'an mil à nos jours en Nouvelle-Aquitaine"réalisée par la Région évoque les différentes institutions apparues depuis dix siècles sur la Nouvelle-Aquitaine, en présentant les bâtiments emblématiques qui les abritent : palais des ducs d'Aquitaine, châteaux et abbayes, bastides et forteresses, parlements et palais de justice, hôtels de Villes, de Départements et de Région, préfectures, casernes, maisons du peuple.

Retrouvez dans la brochure en téléchargement le programme des journées européennes du patrimoine dans toute la région :

WEEK-END DE CLÔTURE AU FRAC AQUITAINE

Quel est le point commun entre les stars de l'art contemporain et de jeunes artistes ayant fait le choix de vivre et de travailler en Nouvelle-Aquitaine ?

Nathalie LanziLa collection du Frac Aquitaine qui les rassemble. Internationale, généraliste, financée principalement par l’État et la Région, cette collection est une véritable mine d’or rassemblant aujourd’hui près de 1 200 œuvres de 418 artistes différents où se côtoient tous les médiums : vidéo, installation, peinture, photographie, dessin, sculpture, gravure.

Saviez-vous par exemple que la première œuvre inscrite à son inventaire en 1983 est un photomontage de l’artiste bordelais Pierre Molinier ?

Avec plus de 600 œuvres prêtées chaque année, principalement dans les médiathèques, établissements scolaires, musées, centres d’art de Nouvelle-Aquitaine, elle est l’une des collections publiques françaises qui voyage et s’expose le plus. Trente cinq ans après sa création, le Frac Aquitaine est à un tournant de son histoire.

En 2018, il sera en chantier, pour se ré-inventer, afin de préparer son arrivée à la MÉCA, Maison de l’économie créative et de la création en Nouvelle-Aquitaine, qu’il partagera avec les deux agences régionales ÉCLA et l’OARA. Conçue comme une arche en forme de boucle par l’étoile montante de l’architecture internationale, le Danois Bjarke Ingels associé à FREAKS, cette « maison » sera dédiée à la création contemporaine sous toutes ses formes et deviendra un lieu de vie culturelle et d’expériences. Elle ouvrira début 2019.

Nathalie LanziMais avant cela, à l’occasion de la deuxième édition du Week-end national des Frac les 4 & 5 novembre 2017, le Frac Aquitaine organise la clôture de sa dernière exposition au Hangar G2 :  Des Mondes aquatiques #2, un projet conçu en deux volets avec le Centre international d’art et du paysage de Vassivière.

En présence de nombreux artistes et partenaires régionaux avec lesquels collabore le Frac Aquitaine, je vous invite à profiter des différents rendez-vous qui s’offrent à vous durant ce week-end. Et parce qu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le Frac Aquitaine vous accueillera chaleureusement samedi 4 novembre à 18h30 pour l’apéro La criée.  J’y serai. Vous aussi ?

Le programme complet sur le site du Frac Aquitaine : http://frac-aquitaine.net/evenement/wefrac/

Nathalie LanziSoutenue par la Région Limousin - et maintenant la Région Nouvelle Aquitaine - depuis son implantation à Brive-la-Gaillarde en Corrèze en 2000, la Compagnie Hervé KOUBI mène depuis près d'une dizaine d'années un travail en lien avec la Méditerranée en partenariat notamment aussi avec le Ministère de la Culture, la Région PACA , les Alpes Maritimes et la Ville de Cannes.

Ayant appris à l'age de 25 ans ses origines algériennes, Hervé Koubi dessine en effet depuis 2009 un parcours de créations en lien avec le bassin méditerranéen qui le conduira avec ses créations El Din, Ce que le jour doit à la nuit, Les nuits barbares ou les premiers matins du monde et  Des hommes qui dansent sur d'innombrables scènes en France mais aussi à l'international.

Avec près de 30 pièces chorégraphiques, 1000 représentations et plus de 550 000 spectateurs Hervé Koubi partage depuis 2000 sa passion pour la danse.

Nathalie LanziDepuis les scènes entre autres du Théâtre du Bolchoï de Moscou, du New York City Center et du Joyce Theater de New York en passant par le Centre National de la Danse à Pantin ou l'Opéra de Bonn en Allemagne il ouvre un dialogue entre les cultures au-delà des traditions, des préjugés et des frontières accueillant les différences de chacun comme autant de richesses héritées de l'Histoire qui, loin de nous éloigner, nous rapprochent.

Pour Hervé Koubi tout est une histoire de chemin et de liens et l’œuvre ne vaut que si elle est partagée.

Passeur de danse, témoin ou relais, la transmission de la culture chorégraphique ne doit surtout pas constituer, pour lui, un alibi éducatif ou pire un moyen de passer le temps mais elle doit, tout comme l’œuvre elle même, recueillir « la pulsation sociale, la pulsation historique, le drame de son peuple et la couleur authentique de son paysage et de son esprit »*.

En milieu rural, en Corrèze, où une grande partie de son activité existe aujourd'hui, dans lez zones d'éducations prioritaires, dans les lieux d'enseignements généraux ou spécialisés, pour les danseurs amateurs ou des danseurs professionnels ou en devenir l'action culturelle ou l'acte de culture est aussi l'occasion de la rencontre entre le public, l'oeuvre, les artistes, la culture, les cultures.

Nathalie LanziBientôt au Festival Le temps d'aimer à Biarritz chez Thierry Malandain, qui le soutient depuis ses débuts, Hervé Koubi et sa compagnie présenteront Les nuits barbares ou les premiers matins du monde, avant de s'envoler ensuite pour une nouvelle saison qui sillonnera la région Nouvelle Aquitaine  (Bressuire, La Souterraine, Langon, Uzerche...) mais aussi le reste de la France, les USA, l'Allemagne, la Palestine, la Suisse, l'Italie, le Maroc, l'Algérie ... avec près de 75 rencontres publiques encore cette saison.

* Federico Garcia Lorca

Alors que la France s'engourdit dans des vacances bien méritées, j espère que les françaises et les français présents en Nouvelle Aquitaine,  profitent de nos magnifiques festivals... profitons de plus de 300 festivals qui de Juin à Septembre animent les territoires.

Nathalie LanziSoirée du 11 octobre, le président de la République Emmanuel Macron inaugurait avec la chancelière Angela Merkel la foire internationale du livre de Francfort.

La France est le pays invité d'honneur de cette édition 2017, c'est Francfort en français ...

C'est la plus grande foire du livre au monde : éditeurs ,éditrices, auteur-e-s sont présents et se rencontrent pour diffuser, traduire, acheter des titres... mais aussi découvrir la richesse du livre sous toutes ses formes.

10 maisons d'éditions de la Nouvelle Aquitaine sont présentes, le pavillon français dispose d'un magnifique stand dédié à la BD, bien sûr en collaboration avec la cité de la BD d'Angoulême.

Au cours de de voyage de 2 jours j'ai échangé avec le ministre de la culture et des sciences du Land de Hesse.

Rencontré la Consule générale du Land ( 88000) français vivent dans ce Land.

Nathalie LanziEt déjeuner avec Lucie Castel en résidence à Wiesbaden .2 mois de résidence pour produire le tome 2 de sa superbe BD « voyage en Égypte et en Nubie de Giambattista Belzoni. » 

En effet Lucie, originaire de Charentes Maritimes, a choisi de se documenter en Allemagne pour compléter le scénario de cet italien pionnier de l égyptologie. Alors que les français et les anglais commençaient des fouilles qui allaient remplir les musées de leurs pays respectifs, Giambattista joue le Justicier.

Je vous invite à découvrir cette BD, riche de textes bien construits, de dessins tout en finesse et beauté d'autant que Lucie est éditée aux éditions FLBLB, mot imprononçable ..flebeleb..

Le tome 1 sera dans toutes les librairies à partir du 2 novembre ...

Ce matin enfin je recevais Mme la Ministre sur le stand pour parler BD ...

Un séjour court mais riche de rencontres, de soutiens à nos éditeurs et soutien à la jeunesse .

Riche de rencontre pour co construire avec le Land de Hesse une belle collaboration. 

La Région Nouvelle-Aquitaine se réjouit de l’obtention des Jeux olympiques de 2024 par Paris et la France.

Alain Rousset, président du Conseil régional, et Nathalie Lanzi, vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine en charge de la Jeunesse et du Sport, se réjouissent de l’obtention par Paris et la France des Jeux olympiques et paralympiques d’été en 2024.

Ils adressent de vives félicitations au Palois Tony Estanguet pour son travail au sein du Comité de candidature Paris 2024, et pour sa nomination comme président du Comité d’organisation de ces JO.

La Nouvelle-Aquitaine prendra sa part dans la réussite de ces JO, et plusieurs lieux de son territoire sont déjà candidats pour accueillir certaines de ses épreuves.

C’est notamment le cas de Bordeaux pour les matches de football masculin et féminin, ainsi que de Biarritz, Hossegor et Lacanau pour les épreuves de surf - sport qui sera pour la première fois olympique lors des JO de Tokyo 2020. Dans la terre d’ovalie par excellence qu’est la Nouvelle-Aquitaine, des hypothèses sont aussi lancées pour les épreuves de rugby à 7.

Avec le lac du Causse, la piscine de Brive-la-Gaillarde, le centre aquatique de Limoges, le vélodrome de Bonnac-la-Côte ou bien les pistes de VTT des Monts de Guéret, la partie limousine de la Nouvelle-Aquitaine serait aussi susceptible d’accueillir des sessions d’entraînement dans plusieurs disciplines, comme l’aviron, le canoë-kayak ou le triathlon.

D’autres pistes existent aussi, pour le basket notamment, l’accueil des stages de délégation ou bien encore des épreuves paralympiques.

Il existe des jours d'une grande tristesse, de ces jours où vous vous sentez seule et orpheline de ces hommes et de ces femmes qui disparaissent alors que vous les croyiez immortels.

Nathalie LanziSAMEDI 14 ET DIMANCHE 15 OCTOBRE 2017 AU DOMAINE DE MALAGAR

Malagar en toutes lettres c’est un nouveau rendez-vous auquel nous vous convions en ces lieux si chers à François Mauriac, et où c’est peu dire que la littérature et l’écriture sont ici chez elles !

Aux amoureux des livres, aux dévoreurs de mots, aux inconditionnels des bulles nous proposons de goûter, le temps d’un week-end, aux formes variées d’une littérature vivante et traversée par les questions que pose notre monde comme par nos interrogations plus intimes.

Samedi, en tête à tête avec Geneviève Brisac, nous allons explorer les mystères de la création littéraire et nous glisser dans l’intimité d’une vie d’écrivain.

Et parce que les mots de chacun méritent aussi d’être partagés, lancez-vous ! Marie Cosnay vous tiendra la main au long d’un atelier d’écriture tout en « métamorphoses » (sur inscription : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). 

Visites du parc et de la maison à l’heure du thé et en préambule à la présentation de Malagar, objet de roman, roman des objets par la journaliste Isabelle de Montvert et la photographe Sandrine d’Aboville.

Dimanche, dans le cadre de sa carte blanche, Laurence Cossé, Prix François Mauriac 2016 pour La Grande Arche, a choisi d’échanger avec Dominique Schneidre sur cette subtile alchimie entre le vrai et le faux, entre la réalité et la fiction dans le, dans leurs, roman(s). 

De son ouvrage graphique Ernesto, Marion Duclos nous livre, en duo avec Romuald Giulivo, une création originale sous forme d’une lecture dessinée et sonore.

Comme pour tout 1er rendez-vous, nous faisons un pari, avec la complicité des auteurs qui viennent jusqu’à nous et en partenariat avec le Chalet Mauriac de Saint-Symphorien : le pari que la curiosité des lecteurs trouvera son bonheur à Malagar en toutes lettres et que cette 1ère édition n’est que le début d’une nouvelle aventure littéraire !

Malagar en toutes lettres, tout un programme sur : malagar.fr

Nathalie LanziDepuis 2010, l’UNION REGIONALE DES FOYERS RURAUX du POITOU-CHARENTES gère et anime le MOULIN DU MARAIS à Lezay (79), le POLE CULTUREL REGIONAL DES ARTS DE LA PAROLE, DU LIVRE ET DE LA LECTURE, un carrefour de rencontres, une fabrique d’émotions.

L’URFR, associée depuis l’origine de ce projet structurant à l’échelle du territoire à la Communauté de Communes  MELLOIS EN POITOU, gère une salle de « création-formation-diffusion » (  jauge      de 70 places) et un espace de documentation autour des écritures contemporaines théâtrales et poétiques, inédit dans la nouvelle région. Plus de 10 000 titres sont proposés aux utilisateurs du MOULIN DU MARAIS. Elle bénéficie sur le site d’espaces communs facilitant la mise en œuvre de son projet (réfectoire, gîte collectif, gîte pour les artistes en résidence) dans un cadre propice à la création entre les bruissements de l’eau et les rumeurs des pierres sèches du moulin.

Depuis 2010, le pôle a accueilli :

  • 58 résidences
  • 338 artistes
  • 56 spectacles
  • 58 auteurs
  • 50 sessions de formation
  • 1064 stagiaires

                                   et au total 6 671 personnes ont fréquenté le moulin du marais !

Avec la région Nouvelle Aquitaine, de nouvelles perspectives s’offrent au pôle culturel pour participer au maillage du territoire en privilégiant cinq axes de développement :

  1. La coopération internationale et la francophonie (partenariat avec le festival interculturel du conte de Montréal)
  2. La coopération interculturelle entre les territoires et les réseaux (Institut Culturel Basque, le réseau régional des arts du récit, l’OARA…)
  3. La labellisation du moulin du marais en Maison des Ecritures Contemporaines (résidences d’écriture)
  4. L’accompagnement de jeunes artistes dans le champ des arts de la parole (partenariat avec la Maison du Conte de Chevilly la Rue), création d’une pépinière artistique...)
  5. L’accompagnement artistique et la médiation culturelle (co-production de spectacles, interventions scolaires, résidences de création)

Nathalie LanziEn ces temps chahutés où certains aimeraient imposer une vision du monde enfermée dans des frontières réelles ou idéologiques en agitant nos peurs comme des épouvantails, le moulin du marais se veut un lieu où se fabrique une culture de l’échange, du dialogue et de la rencontre.

Avec le soutien du CONSEIL REGIONAL DE NOUVELLE AQUITAINE, le moulin du marais a l’ambition de devenir un Pôle d’intérêt culturel territorial pour « faire territoire » pour les publics et les artistes avec lesquels se tissent et se maillent nos rendez-vous autour de l’éducation populaire, des écritures contemporaines et des arts de la parole.

Plusieurs semaines se sont écoulées depuis les dernières élections présidentielles et législatives, c’est à présent le temps du constat, de l’analyse et de la remise en question.

Certes, l’histoire de l’éducation ne peut être circonscrite à l’échelon local. Les politiques mises en œuvre dans ce cadre sont nationales, et les effets des textes législatifs et réglementaires édictés sont censés s’exercer partout dans le pays. Cependant, leur mise en œuvre étant de la compétence des municipalités sous le contrôle de l’Etat, les manifestations architecturales de cette histoire sont plurielles : malgré leur familiarité, il n’y a pas deux « écoles Ferry » identiques ! Il s’agissait surtout, à Blaye, de montrer comment la construction scolaire a participé à l’urbanisme et à la structuration de l’agglomération.

A ce titre, la cartographie de l’emprise des espaces scolaires et éducatifs dans le centre de la ville est éclairante. De « l’asile infantile » au lycée, en passant par les écoles primaires et secondaires et les pensionnats, publics ou privés, cette histoire architecturale s’est fortement imprimée dans la trame urbaine. L’implantation périphérique des établissements, souvent le long des axes principaux, témoigne d’une histoire relativement récente : si des sœurs dispensent un enseignement et assurent un pensionnat pour jeunes filles à Blaye depuis le XVIIIe siècle dans l’ancienne rue des Nolettes (actuelle rue Jaufré-Rudel), ce n’est véritablement qu’à partir du XIXe siècle que des bâtiments dédiés à l’éducation sont établis en ville. Ceux-ci sont d’abord installés dans des locaux loués ou affectés à cet effet, tels ceux des frères de la Doctrine chrétienne qui tiennent école pour les garçons à partir de 1820 ; ou ceux de l’éphémère école mutualiste municipale, créée en application de la loi Guizot de 1833. C’est aussi le cas de l’institution religieuse fondée en 1842 par le curé Jean Durand dans l’ancien hôtel de la famille de Bellot, connue aujourd’hui sous le nom de collège Jeanne-d’Arc.

Ce n’est que dans un second temps que des édifices sont construits à cet effet. Et cette œuvre est essentiellement municipale : c’est le cas du collège, créé sous l’impulsion du sous-préfet Haussmann et installé en 1842 dans une maison particulière, rapidement transformée et agrandie de constructions spécifiques. La première école primaire publique bâtie en ville est celle de garçons (aujourd’hui résidence Jean-Zay rue Lucien-Grosperrin), en projet à la fin des années 1860 mais édifiée en 1875. Quant aux filles, ce n’est que vingt ans plus tard, à l’extrême fin du XIXe siècle, qu’elles disposent enfin d’une véritable école, complétée d’une classe maternelle, construite par l’architecte blayais Aurélien Nadaud en lieu et place de l’institution des frères de la Doctrine chrétienne (rue Urbain-Albouy)… Désormais persona non grata dans l’espace éducatif laïque, ces derniers construisent leur propre établissement à quelques mètres, sur un emplacement vacant derrière l’église Saint-Romain. Et participent ainsi, à leur tour, à fabriquer de la ville !
Finalement, le patrimoine blayais de l’éducation est bien le reflet d’une histoire française…

Article écrit par Alain Beschi

Merci à Mme Christine Ladépêche-Diaz, directrice de l'ensemble scolaire Jeanne-d'Arc, ainsi qu'à M. François-Olivier Joyet, proviseur du lycée Jaufré-Rudel, qui ont accepté d'ouvrir à titre exceptionnel les portes de leur établissement dans le cadre des Journées européennes du patrimoine.

Nathalie LanziLes 4 grands clubs masculins et les clubs féminins de la Nouvelle Aquitaine organisent pour La 1ère fois un grand événement afin de découvrir le fleuron du basket : SUMMER LEAGUE. 

Venez nombreux, l'ambiance, l'organisation sont au Rdv et les américains vont être jaloux ....